Le mouvement Surréaliste

 

L'origine du mouvement.

Le surréalisme est un mouvement littéraire et artistique du XXème siècle, né après la Première Guerre mondiale ; ce mouvement succède au dadaïsme. Le principe repose sur le refus de toutes les constructions logiques de l'esprit et sur les valeurs de l'irrationnel, de l'absurde, du rêve, du désir et de la révolte. Ses trois fondateurs sont André Breton, Philippe Soupault et Louis Aragon.

Le mot « surréalisme » a été choisi en hommage à Apollinaire qui, peu avant sa mort, avait signé un drame considéré comme "surréaliste". La notion de surréalisme a été définie par André Breton, en 1924, dans son oeuvre "Le manifeste du surréalisme":

Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

Pour les surréalistes, la pire des conventions est celle du langage pour qui reflète les modes de pensée, le système des valeurs et l'organisation d'une société. Le principe premier du surréalisme est de remettre en cause cette convention et de créer de nouveaux rapports entre les mots. Il s'agit donc de refuser l'image classique de la baeté, liée au "bon goût", au sens des proportions, des symétries et des consonances.

Le mouvement surréaliste repose donc sur la volonté de libérer l'homme des morales qui le contraignent et des académismes qui l'empêchent d'agir, c'est-à-dire nuisent à la force créatrice.Souvent, les écrivains surréalistes se libèrent de la contrainte du sens dans leurs productions littéraires ; c'est ainsi que le groupe surréaliste s'adonnait au jeu du « cadavre exquis », jeu qui consiste à écrire des phrases « au hasard, chaque participant donnant un seul élément de phrase [...] sans connaître les autres ».

Le surréalisme ne va cesser d'accueillir de nouveaux artistes et écrivains. Les membres les plus actifs du groupe sont André Breton, Louis Aragon, Antonin Artaud, René Crevel, Robert Desnos, Paul Eluard, Michel Leiris, Benjamin Péret, Philippe Soupault, Roger Vitrac et René Char.Contestations, discussions, rivalités sont au sein du groupe des éléments moteur de la création.

La peinture surréaliste.

Tout d'abord, les cubistes ont disloqué les formes, modifié la perception des objets. Puis ce fut au tours des surréalistes qui ont continué cette façon de peindre, jusqu'à aller dans la provocation. Par exemple, Dali a souvent donné une image choquante de la femme, quant à Magritte, le titre de ses oeuvres n'avaient aucun rapport avec le sujet représenté, comme sa célèbre toile "Ceci n'est pas une pipe". Puis les peintres adaptent à la peinture les pratiques surréalistes, en créant par exemple des oeuves collectives. Ils inventent ainsi des cadavres exquis picturaux, et chaque peintre peint un coin de la toile sans voir ce que les autres ont dessiné.

L'appel au rêve et à l'inconscient.

Le surréalisme n'est pas seulement un mode d'écriture, il déborde du simple cadre littréraireet même artistique pour s'étendre à toutes les activités du vécu. Il est une forme d'activité mentale. La forme d'activité onirique de la pensée pour les surréaslites est essentielle, d'où ce slogan surréaliste :" Parents, racontez vos rêves à vos enfants! ". Pour les surréalistes, le songe pourrait être une solution aux grandes questions de la vie. En effet, le rêve se développe dans la plus totale liberté d'imagination et sans être perturbé par la contradiction, car il est à l'écoute de l'inconscient. Ainsi, le surréalisme entretient des relations profondes avec la psychanalyse. Les textes de Sigmund Freud, un grand psychanaliste sont traduits en France en 1916 et chacune de ces publications ou presque est commentée dans les revues du surréalisme. La publication de récits de rêves dans la Revue surréaliste est un des points de rencontre avec le freudisme.

Les thèmes abordés.

Les thèmes représentés sont liés au fantastique et au merveilleux. On y retrouve bien souvent la représentation de l'amour fou, avec la femme, puis le rêve et ses associations étranges.On retrouve des allégories, des figures mythologiques, des symboles. Le surréalisme, dans un domaine artistique ou littéraire, est donc complètement décalé de l'image classique.

 

 

  
    

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site